L’union des Professionnels des Plantes à Parfum, Aromatiques et médicinales.

Elle est composée de trois sections représentative des producteurs, des coopératives – sociétés de première mise en marché et des distillateurs de la filière.

Ce sont près de 2000 agriculteurs qui se regroupent au sein de PPAM DE FRANCE. Cette union fait notre force et permet d’influer sur les différentes prises de décision et actions impliquant la filière. Grâce à ce réseau, PPAM DE FRANCE s’investit sur des dossiers et problématiques de fonds, primordiaux pour les professionnels qu’elles représente.

Les Producteurs adhérents à PPAM de France

Adhésion individuelle ou collective

ØIndividuel :  producteurs de plantes

ØCollectif : syndicats de producteurs. Il est mis en place pour gérer les dossiers des adhérents, mais surtout être à leur écoute et transmettre leurs demandes à PPAM de France.

Dans la Drôme-Ardèche : 120 producteurs de plantes à parfum, le Président Alain Aubanel.

Dans les Alpes de Haute Provence : 70 producteurs de plantes parfum et de plantes aromatiques, le Président Thierry Julien.

Dans le Vaucluse: 50 producteurs de plantes à parfum, le Président Christian Borde.

Les coopératives et metteurs en marché

Ce sont des sociétés « privées » ou « coopératives » qui collectent la matière première aux producteurs dans l’objectif de revendre la production aux acheteurs potentiels. L’intérêt de telles structures est bien sûr de regrouper un certain volume de marchandise dans le but d’assurer l’approvisionnement des acheteurs. Ces sociétés apportent une certaine fluidité au marché. Elles peuvent être à l’initiative de projet de contractualisation entre la production et les acheteurs.

Selon la forme juridique le fonctionnement sera différent :

  • Une coopérative est formée d’un ensemble de producteurs souhaitant mutualiser, notamment, l’utilisation d’outils de production, de conditionnement, de stockage, la commercialisation ou la transformation des produits de leurs exploitations , leur approvisionnement en engrais et autres intrants. La coopérative est dirigée par un des producteurs élu et suivie par un conseil d’administration, elle organise la production.
  • Une société privée est créée et dirigée par un seul individu ou des individus associés. Comme les coopératives, elles servent de plateforme d’approvisionnement pour les acheteurs, mais aussi garantissent la conformité des lots à la vente (normes de qualité, enregistrements réglementaires, …..).

PPAM de France rassemble les entreprises de ce type réparties sur tout le territoire français.

=> animation, recensement des besoins et attentes, lien entre les structures.

Les distillateurs

Les distillateurs de PAM adhèrent à PPAM de France via leur syndicat départemental. Il en existe trois localisés dans le Sud-Est de la France où la production de plantes à distiller est la plus importante. En effet, les distilleries du Sud de la France travaillent principalement à l’élaboration d’huiles essentielles de lavandes et de lavandins. Elles sont à ce jour 91 à travailler sous forme indépendante ou coopérative.

Les syndicats départementaux d’aujourd’hui

Dans les Alpes de Hautes Provence (2008) : 40 distilleries adhérentes, coopératives et individuelles qui produisent 600 tonnes d’huiles essentielles de lavandes / lavandins. La Présidente, Delphine CHAILLAN.

Dans le Vaucluse (2010) : 30 distilleries de PAM, le Président Christian Borde.

Dans la Drôme (1990) : 25 distilleries adhérentes qui pèsent 10 tonnes d’huiles essentielles de lavandes et 300 tonnes de lavandins. Le Président, Phillipe Soguel.

=> assurer le lien entre PPAM de France et les distillateurs, lien important pour faire remonter les besoins du terrain et diffuser les informations et les projets de la fédération nationale.